Totalement sport

Le mystère Lance Armstrong: "Il a toujours fonctionné dans le dopage"


Le coureur est de retour sur le Tour pour la plus grande curiosité des télespectateurs.

Fan ou détracteur du personnage, Lance Armstrong ne peut laisser indifférent finalement. Surtout lorsqu'il revient en grandes pompes sur les routes du Tour, après trois ans d'absence ET en captant toute l'attention. Depuis une semaine, l'effervescence est au rendez-vous. Plus qu'un Tour de France, c'est presque le "Tour d'Armstrong" !

Mais le mystère "dopage" plane sans cesse sur ses épaules ...

Lance Amstrong, tour de France 2009, 4 juillet


"Il apporte de la curiosité"

Et autant dire qu'il ne fait pas l'unanimité au sein du peloton, d'après Le Figaro : "C'est un beau phénomène ! Après trois ans d'absence, il se fracture la clavicule, termine 12e du Giro. Il est bien là… Comme pour les acteurs, il y a ceux que l'on aime plus que d'autres. Il n'en fait pas partie" remarque le manager de La Française des jeux, Marc Madiot,ironiquement. Éric Boyer, chez Cofidis, ajoute : "Il ne ramène pas la lumière sur le cyclisme, il apporte de la curiosité. Des millions de personnes sont impatientes de savoir ce qu'il fait".

Une véritable bête de scène

Durant le premier week-end, France Télévisions a rassemblé en moyenne 3 millions de téléspectateurs, soit 29,3 % de parts d'audience (PDA), contre 27,5 % l'année précédente. Avec un pic d'audience à 34,7 %, samedi, lorsque l'américain s'est élancé, rapporte le blog de Jean-Marc Morandini.

 

Le cycliste Lance Armstrong

L'Américain a le sourire, il a réussi un retour d'enfer sur le Tour

Armstrong : un éternel mensonge ?

Concernant les suspicions de dopage lancées par le quotidien l'Equipe en 2005, Jean-Pierre de Mondenard, médecin spécialiste du sport, va plus loin sur le site du Figaro : "Ce n'est pas un usurpateur en tant que tel. En valeur relative, c'est le meilleur, en valeur absolue, peut-être, en valeur réelle, je ne sais pas. C'est un coureur de très haut niveau, il utilise les mêmes produits que les autres. Il assure qu'il ne s'est jamais dopé, il peut le dire pendant 500 ans, c'est archifaux. Il a toujours fonctionné dans le dopage."


En 2005, le quotidien l'Equipe affirmait que Lance Armstrong, septuple vainqueur du Tour et tout juste retraité,

avait été contrôlé positif à l'EPO en 1999.




22/07/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres