Totalement sport

Trophée des Champions : Bordeaux conserve son titre


Comme en 2008, Bordeaux a idéalement lancé sa saison en remportant le Trophée des Champions, opposant le champion de France (Bordeaux) au vainqueur de la Coupe de France (Guingamp). Favoris légitimes, les Girondins se sont logiquement imposés (2-0) grâce au buteur Argentin Fernando Cavenaghi, peu avant la pause, puis au milieu Fernando en fin de match.

C'est le second Trophée des Champions du côté de la Gironde.

L'avant -centre Argentin a ouvert la voie du titre à Bordeaux (maxppp)

Quel bilan pour cette première "délocalisation" ?

Une première ... réussie. Pour la première depuis sa naissance en 1995, le trophée ne se disputait pas en France mais ... à Montréal (avec un arbitre Canadien et sur synthétique) afin de "promouvoir l'image du championnat français" dixit Frédéric Thiriez. A l'image de ce qui se fait à l'étranger avec les différentes tournées du Real ou de Manchester par exemple. Une idée "assez originale" d'après Laurent Blanc mais "problématique" concernant  le voyage et la pelouse.

Les interrogations étaient donc nombreuses, ayant en mémoire le raté total de la Coupe de la Ligue de handball exilée à Miami  : Quelle affluence ? Quelle forme des joueurs avec le décalage horaire ? Une réussite ?

En guise de réponse, un beau spectacle aussi bien sur la pelouse que dans les tribunes avec pas moins de 34000 spectateurs, pour la plupart Canadiens, soit un nouveau record d'affluence pour le trophée. Mieux que Lyon-Paris-SG en 2006 !

Le film du match :

Cavenaghi libère Bordeaux

En première période, les hommes de Laurent Blanc ne trouvent pas la solution et se heurte au verrou Guingampais. Malgré quelques beaux enchaînements rappellant pourquoi Bordeaux est champion en titre, les pensionnaires de Ligue 2 tiennent tout en se montrant dangereux.

Lancé par Planus, Trémoulinas a le contre favorable et échappe à Koné pour entrer seul dans la surface. Le jeune défenseur sert  en retrait Cavenaghi qui frappe au premier poteau. Trévisan est pris à contre pied (1-0 38').

Juste avant la mi-temps, le moment idéal pour passer devant

Cinq minutes plus tard, Gourcuff est tout près de doubler la mise mais voit sa frappe s'envoler largement. Avantage Bordeaux au repos tout de même.

Guinguamp : une fois mais pas deux

Malgré l'entrée de Grax et de Giresse à la mi-temps, les Bretons ne semblent jamais vraiment en mesure de recoller au score, la faute à des imprécisions latentes ou à Cédric Carasso rassurant. Un peu de folie serait bienvnue pour inverser la tendance, comme face à Rennes en finale de Coupe de France. Victor Zvunka encourage ses joueurs ... des tribunes car il est suspendu.

Fernando plie l'affaire

Le break est fait lorsque Fernando, qui a bien suivi un coup franc de Gourcuff (élu homme du match) repoussé par le poteau, glisse le ballon sous la barre (2-0 90+2'). Dans les arrêts de jeu, la messe est dite !

Fernando assure définitivement la victoire

Les Bordelais peuvent fêter leur nouveau titre, le troisième en quatre mois (Coupe de la Ligue, Ligue 1 et Trophée des Champions). De très bonne augure à exactemment deux semaines de retrouver le championnat, comme l'explique le meneur international : "C'est bon pour la confiance, on va maintenant essayer de bien récupérer et de bien finir la préparation. On espère être compétitif en championnat comme l'année dernière. On reste sur une dynamique positive en matches officiels. C'est important pour aborder le début de championnat en toute sérénité".

 

Des cadres en forme, des recrues au diapason (bémol sur Plasil néanmoins), Bordeaux sera t-il l'équipe à battre en 2009-2010, plus que Marseille ?

(source : l'Equipe.fr, wikipédia, sports.fr)




29/07/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres