Totalement sport

Un jour à Wimbledon : Federer, Djokovic et Tsonga dans les temps, Sharapova chute


Djokovic : du retard à l'allumage

Deux jours après s'être causé quelques petites frayeurs face au Français Julien Benneteau, Novak Djokovic ne s'est pas franchement rassuré en livrant un 2e tour moyen face au modeste qualifié Simon Greul, 102e mondial. Au regard de la différence de classement, il devait s'agir d'une simple formalité, un match pour la confiance. Mais le n°4 mondial n'est pas forcément très à l'aise sur gazon cette saison.

Après un début de match délicat, le Serbe a pris la mesure de son adversaire pour atteindre le 3e tour. Mieux qu'en 2008 déjà ...

D'entrée de jeu, l'Allemand attaquait pieds au plancher en arrachant le service de son adversaire. Et malgré quelques occasions de dé-break, le Serbe restait derrière au score. Tout du moins jusqu'à 4-2 en sa défaveur, moment choisi par "Nole" pour enfin lancer la machine. Après avoir fait son retard, il breakait à 5 partout pour empocher le set de justesse (7-5).

La seconde manche fut plus aisément remportée (6-1) avec une floppée de fautes directes pour l'Allemand (39 au total) tandis que la troisième et dernière fut une succession de break et dé-break jusqu'à ce que Djokovic force la décision pour plier l'affaire (6-4).

Et Djokovic pouvait souffler, il venait encore d'alterner entre très bon et très moyen, notamment au service avec 14 aces pour 6 double fautes !! C'est l'Américain Fish qui se profile au prochain tour, attention à ne pas avoir le mal de mer.

Federer à toute allure, Soderling dans la douleur

C'est que Roger Federer semble bien décidé à  éviter les heures sup' sur le gazon londonien. En un peu moins d'une heure et demi et trois petits sets (6-2/6-2/6-4), le n°2 mondial a une nouvelle fois rassuré le Center Court et ses supporters. En témoigne ses 27 coups gagnants pour seulement 10 fautes directes.

Finaliste malheureux de Roland Garros, le Suédois Robin Soderling a souffert mais s'est finalement qualifié face à l'Espagnol Granollers (4-6/7-6/6-4/6-4)

Dans le clan Français,

Les bonnes nouvelles se sont accumulées aujourd'hui, à commencer par les qualifications express de Jo Wilfried Tsonga et Virginie Razzano.

Pour le Manceau, il n'y eu pas à batailler face à l'Italien Bolleli puisque ce dernier, à cause d'un dos douloureux, avait déclaré forfait le matin même. De quoi arriver frais et motivé pour un 3e tour délicat face au géant Karlovic et sa pluie d'aces. S'il venait à passer en huitièmes, Tsonga égalerait sa meilleure performance sur le gazon de Wimbledon, réalisée l'année dernière.

Pour Razzano, tête de série n°26, l'affaire ne fut pas des plus ardues face à l'Américaine Craybas, pliée en moins d'une heure (6-3/6-0). Après sa finale à Eastbourne samedi et un 1er tour expédié, le gazon continue de sourire à la Française. Elle rencontrera la redoutable Russe Zvonareva, facile vainqueur de Mathilde Johansson (6-1/6-3).

Côté mauvaises nouvelles, il y a Michael Llodra, contraint à l'abandon  face à Tommy Haas pour une blessure aux abdominaux. Il a également lourdement chuté à 3-3, tombant sur une ramasseuse de balle, mais on ne sait pas encore si cette chute a un lien direct avec la blessure. Une malchance pour Llodra qui pouvait espérer faire quelque chose dans ce tournoi avec son jeu d'attaque.

Et au moment de publier ce post, les scores en cours étaient mitigés avec Marc Giquel (mené 2 sets à 0), Marion Bartoli (premier set 7-5 pour la Française après avoir sauvé des balles de set) et Aravane Rezaï (menée 6-1 mais 3-1 dans le 2e set).

Pas franchement rassurée la demoiselle. Une nouvelle technique de drague ?

L'Espagne passe en force

Malgré le forfait de sa tête d'affiche Rafael Nadal, le contingent Espagnol se plaît particulièrement à Wimbledon. La preuve, cinq nouveaux représentants ont rallié aujourd'hui le 3e tour. Mieux classé d'entre eux, Fernando Verdasco, N°7 mondial, s'est débarassé de Vliegen en quatre sets (7-6/6-7/7-6) tandis que Tommy Robredo a renversé une situation bien compliquée en l'emportant en 5 sets (3-6/4-6/6-4/7-6/6-1) face à l'Autrichien Koubek. Gimeno Travers (contre Dent), Almagro (opposé à Beck) et Montanes (face à Canas) sont également passés.

La surprise du jour : Sharapova éliminée

Maria Sharapova, toujours aussi sonore au moment des frappes de balle, espérait retrouver la forme à Wimbledon, elle qui avait remporté le tournoi en 2004. Mais la jolie Russe s'est incliné dès le 2e tour face à l'Argentine Gisela Dulko (6-2/3-6/6-4), le même stade qu'en 2008. Au delà de la 100e place mondiale, elle peine à retrouver son niveau de jeu.

Le score du jour : Deux bulles pour Olaru face à Azarenka (6-0/6-0)

La stat : 33, soit le nombre de fautes directes commises par la Française Johansson en 2 sets, contre seulement 8 à son adversaire.

Sont également qualifiées : Kolschreiber, S. Williams, Petrova, Hantuchova,  Cibulkova, Vesnina et Cirstea.




24/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres